Bienvenue sur ce site

Olivier Brumaire le 6 janvier 2010

Venant de terminer mon livre Une Crise de Transition, j’ai décidé de le mettre en libre téléchargement sur Internet, et je lance donc ce blog/forum. N’hésitez donc pas à télécharger le livre ici

Souhaitant promouvoir les débats et échanges entre visiteurs, j’ai choisi le format de Forum, un peu moins sexy que la mode actuelle des blogs, mais tellement plus simple et agréable pour des échanges de qualité sur la durée (Qui s’amuse à lire les billets de blogs de plus de quelques semaines ?).

Vous y trouverez principalement 3 choses :

  • mon livre de diagnostic sur la Crise actuelle, Une Crise de Transition, détaillant et faisant le lien entre la Crise Économique et la Crise Écologique (surtout pétrolière). Vous pouvez le télécharger gratuitement ici ;
  • un projet de Constitution Économique (ouverte à la discussion), ici, pour apporter rapidement des solutions concrètes ;
  • un espace d’échange, sur le forum dédié où j’espère que vous vous exprimerez (en respectant toutefois les règles de bienséance, il s’agit d’un espace public, et je n’ai pas envie de découvrir les geôles de la République).

Vous pouvez également me contacter si vous le souhaitez…

C’est à vous d’agir !

Bien cordialement

Olivier Brumaire

keynes« Je ne vois donc rien qui nous empêche de revenir un jour à quelques-uns des principes les plus sûrs et les moins douteux de la religion et de la vertu traditionnelles – que l’avarice est un vice, la pratique de l’usure un délit, et l’amour de l’argent détestable, que ce sont ceux qui pensent le moins au lendemain qui progresseront le plus sûrement sur le sentier de la vertu et de la sagesse authentique.

Nous chérirons à nouveau la fin plutôt que les moyens et préférerons le bien à ce qui est utile. Nous honorerons ceux qui nous apprendront à cueillir chaque heure et chaque jour comme il convient et dans la vertu, ainsi que ces êtres merveilleux qui savent apprécier les choses à leur juste valeur : « les lys des champs, qui ne peinent ni ne filent » (Mathieu 6 : 28).

Mais prenez garde ! Le temps n’en est pas encore venu. Il nous faudra encore pour un siècle ou davantage, nous prétendre à nous-mêmes ainsi qu’aux autres, que le juste est vil et que le vil est juste ; car le vil est utile alors que le juste ne l’est pas. L’avarice, l’usure et la méfiance demeureront nos dieux pour encore un temps. Car eux seuls sont capables de nous faire émerger du tunnel de la nécessité économique, vers la lumière du jour. »

[John Maynard Keynes, Perspectives économiques pour nos petits-enfants (1930), in Essais de persuasion, Gallimard 1931. Traduction Paul Jorion]


« Dans quelques centaines de millions d’années, un visiteur venu de l’espace découvrira que sur cette planète ont vécu pendant un certain temps quelques êtres intelligents, qui se sont cependant révélés incapables de passer de la chasse et de la cueillette à la haute technologie. »
[Marty Hoffert, climatologue]


« L’expérience montre qu’il est plus facile aux peuples de mourir que de réfléchir. » [Gaston Bouthoul]



© Cam Cardow – www.caglecartoons.com 

 

S'abonner au flux RSS.

OCDE et les leçons de Machiavel

Olivier Brumaire le 6 avril 2010

Une vieille étude de l’OCDE, mais dont la lecture fait un peu froid dans le dos. Elle analyse les politiques “d’ajustement” qui ont été mises en oeuvre dans de nombreux pays…

On y lira : “On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement et l’école peut progressivement et ponctuellement obtenir une contribution des familles, ou supprimer telle activité. Cela se fait au coup par coup, dans une école mais non dans l’établissement voisin, de telle sorte que l’on évite un mécontentement général de la population.”

Click to continue reading “OCDE et les leçons de Machiavel”

Lire la suite...

La portabilité Prévoyance ANI

Olivier Brumaire le 4 avril 2010
Un intéressant site sur la portabilité des droits santé et prévoyance, suite à l’ANI du 11 janvier 2008.

Lire la suite...

Le discours d’investiture de Franklin Delano Roosevelt, 4 mars 1933, en pleine crise, est un vrai morceau de bravoure, dont nous devrions nous inspirer…

Essentiellement, tout cela vient du fait que les responsables des échanges des biens de l’humanité ont échoué, de par leur propre entêtement et leur propre incompétence, ont admis leur échec, et ont abdiqué. Confrontés à l’effondrement du crédit, ils n’ont proposé que le prêt de plus d’argent.

Le bonheur ne se trouve pas dans la simple possession d’argent ; il se trouve dans la joie de l’accomplissement, dans l’excitation de l’effort créateur. La joie, stimulation morale du travail, ne doit plus être oubliée dans la folle course aux profits évanescents.

Reconnaître la fausseté de la richesse matérielle en tant qu’étalon du succès s’accompagne de l’abandon de la fausse idée selon laquelle les responsabilités publiques et les hautes positions politiques n’ont de valeur qu’en fonction de l’honneur et du profit personnel qu’on en tire ; et il doit être mis fin à ces conduites dans les banques et les affaires qui ont trop souvent données à une confiance sacrée l’apparence d’un méfait cynique et égoïste. Il n’est pas étonnant que la confiance dépérisse, car celle-ci ne prospère que sur l’honnêteté, sur l’honneur, sur le caractère sacré des engagements, sur la protection fidèle, et sur un comportement généreux ; sans tout cela elle ne peut vivre.

Click to continue reading “Discours d’investiture de Franklin Delano Roosevelt, 4 mars 1933″

Lire la suite...

L’économiste Christian Gomez a publié en février 2010 un très intéressant article sur les avantages de la couverture intégrale des dépôts bancaires, pour supprimer la possibilité qu’ont les banques privées de créer ex nihilo de la monnaie.

Cet article est téléchargeable ici.

Une version résumé est disponible sur le site du wiki sociétal.

Bonne lecture !

Lire la suite...

Hubris : Chez les Grecs, tout ce qui, dans la conduite de l’homme, est considéré par les dieux comme démesure, orgueil, et devant appeler leur vengeance. (Source : Larousse)

Nuit du 4 aout 1789 : abolition des privilèges et fin du système féodal, sur proposition de plusieurs députés nobles.

Les rémunérations délirantes des PDG posent problèmes à plusieurs niveaux.

Click to continue reading “Une hubris financière – ou 7 raisons de réduire au plus vite les rémunérations des PDG (Salaires PDG III)”

Lire la suite...